Chevalière

La Maison Arthus Bertrand se fait fort de par son savoir-faire exceptionnel de vous accompagner dans la création et l’élaboration de votre chevalière. C’est encore une des rares maisons qui réalise artisanalement les chevalières en pratiquant l’estampage : l’or est frappé à chaud afin de créer une ébauche de bague avant d’être forgé sur un mandrin à la taille de doigt. Une fois l’anneau sigillaire réalisé, les armoiries sont gravées à la main par des maîtres héraldistes. C’est ainsi que votre chevalière devient une pièce unique et personnelle.
Lire la suite

Par ordre décroissant
33 article(s)

1-20 of 33

Page :
  1. 1
  2. 2
Par ordre décroissant
33 article(s)

1-20 of 33

Page :
  1. 1
  2. 2

Les chevalières Arthus Bertrand

A l’origine les armoiries n’étaient que des emblèmes militaires permettant de distinguer l’ami de l’ennemi sur les champs de batailles. Les chevaliers inscrivaient leurs emblèmes sur leurs écus.Avec l’évolution des techniques de combat, l’héraldique tend à disparaître en temps de guerre mais devient un élément descriptif et décoratif des pas d’armes, tournois…

Ainsi, les armoiries sont assimilées au nom et deviennent une sorte d’état civil qui se transmet de génération en génération. Au Moyen-âge chacun était libre de choisir des armoiries et de les utiliser selon son bon plaisir à la condition de ne pas usurper celles des autres.Progressivement, en France les armoiries deviennent l’apanage de l’aristocratie.

Aujourd’hui, la transmission de leur héritage parfois millénaire se fait par l’obtention d’une chevalière gravée à leurs armes familiales lors de la majorité. Cette chevalière est pour eux un bijou unique qui retrace leur histoire.